L’Atomium

Bonjour à toutes, j’espère que vous allez bien !

Je vais aujourd’hui vous parler de l’Atomium, un monument belge hors du commun, dont l’architecture en impressionne plus d’un. Cependant, en quoi ce dernier est-il un exploit à la fois technique et architectural ?

Présentation générale
L’Atomium est un monument architectural, conçu et réalisé par l’ingénieur André Waterkeyn à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1958 qui prit place en Belgique, attirant 42 millions de visiteurs. La Communauté Economique Européenne venait d’être créée (1957) ; c’est la première grande étape dans la construction européenne. Les développements de la science de l’après-guerre ont permis l’apparition de techniques nouvelles et le contexte économique est favorable : la société́ de consommation prend son essor. C’est donc un contexte idéal pour organiser une nouvelle exposition et essayer d’oublier la 2ème Guerre mondiale, encore fraîche dans les esprits…

Né le 23 août 1917, Waterkeyn travaillait à la Fédération des Industries métalliques belges lorsque le commissariat général de l’Exposition lui demanda de créer un monument susceptible de représenter la technique belge. Il siégea au conseil d’administration de l’Atomium mais à ses 85 ans, son fils prit le relais. Il mourut le 4 octobre 2005 sans avoir vu la fin des travaux de rénovation de sa propre création. La construction, une fois terminée après deux ans de travaux, fut aménagée par deux architectes : André et Jean Polak. André, 1914-1988, et Jean Polak, 1920-2012, prennent la relève de leur père, l’architecte suisse Michel Polak, et travaillent pour la promotion immobilière après la Seconde Guerre mondiale. Ils participent activement à la transformation de Bruxelles.

Description de l’œuvre
La construction fut une réelle prouesse technique, l’ingénieur a clairement voulu défier les lois de la pesanteur. En effet, l’Atomium représente un cristal ou une maille de fer agrandi 165 milliards de fois, reposant sur un de ses 9 atomes (du grec atomos, qui ne peut être divisé : particule qui constitue la matière), d’où son nom « Atomium ». C’est une structure cubique et centrée, 8 sphères forment un cube et la 9ème est au centre, chaque sphère représentant un atome. Ce monument mesure 102 mètres de hauteur, les sphères de 18m de diamètres sont reliées entre elles par 20 tubes de 3,30m de diamètres dans lesquels se trouvent des escalators très rapides. Chaque sphère a une masse de 250t, et la structure totale est de 2400t, le tout reposant seulement sur 3 piliers appelés bipodes (car 2 poteaux) ainsi que l’atome au sol. Les 720 triangles en alliage d’aluminium recouvrant chacune des 9 sphères ont été remplacés par de l’acier inoxydable, plus résistant, lors de la rénovation estimée à 27 millions d’euros (2004-2006). Pour fêter celle-ci, une pièce de 2 euros à l’effigie de l’Atomium fut frappée en mars 2006, 1 mois après l’inauguration. Comme à l’origine, des réseaux électriques clignotants furent installés autour des sphères représentant les électrons qui gravitent autour du noyau, rappelant la dimension physique du monument. Le concept original voulait que la structure repose seulement sur les sphères du cristal. Cependant, dans des essais de vent il fut prouvé que la structure n’aurait résisté qu’à des vents d’une vitesse de 80 km/h, mais ceux d’une vitesse de 140 km/h ne sont pas rares en Belgique. Des piliers furent donc ajoutés pour assurer la résistance de la structure contre le vent. On entre dans l’Atomium par le pavillon d’accueil circulaire sur lequel repose la sphère au sol. Ce pavillon a un diamètre de 26 m.
6 de ses sphères sont accessibles au public, une est réservée aux enfants, leur permettant ainsi de passer la nuit dans l’Atomium, les autres sont pour la plupart destinées à diverses expositions, tandis que la plus élevée nous offre un panorama à 360° sur tout Bruxelles. Ce beau monument est situé dans la partie nord de la ville sur le plateau du Heysel où eut lieu l’exposition et est desservi par la station de métro du même nom que le plateau.
(Rappel : diamètre atomique d’un atome de fer : 0,252 nm et 1nm= 10 puissance -9 m)

Interprétation
L’Atomium était l’emblème de l’Exposition Universelle de 58 (avril-octobre) qui avait pour slogan : « Bilan d’un monde, pour un monde plus humain ». Il représentait donc bien le message que cette dernière voulait faire passer : entretenir la paix entre les nations grâce aux progrès techniques et scientifiques, ainsi qu’avoir une vision d’un avenir optimiste, malgré les périodes de tensions dues à la guerre froide. En effet, en 1958, le monde entier s’est posé la question : « De quelle sorte de futur voulons-nous ? » Ce monument imaginé par Waterkeyn est donc en quelque sorte un rêve pour tous.
C’est donc une image positive de cette période que l’on retient au pied de ce monument imposant, qui laissa à une nation un profond souvenir de changements et d’amélioration. Ce style futuriste montre à quel point les humains sont constamment en quête de recherches et de découvertes, cela nous rend fiers. De plus, il faut savoir que l’Atomium n’était pas destiné à subsister au-delà de l’Exposition, néanmoins, sa popularité ainsi que son succès en firent un symbole d’abord national, puis international, ce qui lui permit d’être conservé.

Conclusion
L’Atomium fut et restera à jamais un monument emblématique de cette période de l’Histoire, qui connut une grande avancée scientifique et technologique. Ce monument à mi-chemin entre la sculpture et l’architecture est tout à fait une prouesse technique et architecturale.
On observe des similitudes avec la Tour Eiffel, monument emblématique de la France cette fois, construite à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889 qui fut également une performance technique et fut conservée pour la même raison que l’Atomium : sa popularité. On peut donc dire que les progrès techniques et architecturaux, que nous, humains, accomplissons chaque jour, garantissent un monde meilleur et constituent notre Histoire ainsi que le génie de notre ère.
Voilà, j’espère que mon article vous aura plu 😉 Je vous mets un lien vers le site officiel de l’Atomium, juste  (je vous conseille d’aller voir, les photos sont magnifiques !)

http://www.opt.be/informations/attractions-touristiques-laeken-atomium-monument-et-symbole-de-bruxelles-erige-pour-l-expo-58/fr/V/17257.html
Voilà l’Atomium !

J’ai pris cette photo sur le site officiel de l’Atomium.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s